You are currently viewing MINUSMA : don du groupe des bénévoles de la charité à des déplacés internes

MINUSMA : don du groupe des bénévoles de la charité à des déplacés internes

L’ensemble du personnel national et international de la MINUSMA a fait don de vivres et de non-vivres aux déplacés internes du site de Sénou ce 12 avril ainsi qu’à ceux du site de Faladie trois auparavant. Il s’agit de six tonnes de denrées de première nécessité, des vêtements et ballons de sport.

Publicités

Pour El-Ghassim Wane, le chef de la MINUSMA, qui a tenu à s’associer à cette initiative, « c’est un geste de solidarité en ce mois béni de Ramadan, mais nous avons bien conscience que quels que soient les efforts que nous faisons, il reste en deçà des besoins. Au-delà de cette action ponctuelle de solidarité, notre rôle, notre devoir est également de travailler à la recherche d’une solution durable qui permette à cette population de repartir en toute sécurité dans les zones qu’elle habitait. C’est ce à quoi la MINUSMA s’emploie ».

Il est appuyé par Madame Adjah Diallo, l’une des bénéficiaires qui dit être à la fois « surprise et contente de la démarche ». Cependant, elle demande à la « MINUSMA de les aider à retourner dans leur localité en s’impliquant davantage dans la résolution de la crise ».

A LIRE AUSSI :   Moussa Diatta nouvel entraîneur de l'US Gorée

Sur le site de Sénou comme sur celui de Faladiè, les besoins sont importants. « La principale priorité des déplacés est l’eau. Nous avons quelques forages qui malheureusement ne répondent pas aux besoins des personnes. Vraiment notre cri de cœur est le problème d’eau », a indiqué le Général Ismaël Cissé, ancien gouverneur de Bamako et propriétaire du terrain sur lequel le site de Sénou est implanté avec près de 1 500 déplacés. Ce cri de cœur des déplacés porté par M. Cissé a été entendu par le chef de la MINUSMA qui a promis de réagir « dans la mesure du possible et plus fondamentalement, sur la recherche de solutions durables aux problèmes auxquels le Mali est confronté ».

Le chef du village Hamma Diallo, représentant des déplacés à Faladié, a remercié les donateurs et présenté le plan de distribution aux bénéficiaires. « Nous vous disons merci pour ce don dans cette période de Ramadan où les prix des denrées alimentaires sont très élevés. Nous avons fait le choix des familles les plus vulnérables parmi nous et ceux qui gagnent moins de 500F par jour pour bénéficier de ces dons. Ils sont au nombre de 60 et chacun aura une part de ce don », a-t-il dit le samedi 9 avril.

A LIRE AUSSI :   "Sel d'Afrique" : état des lieux d'un projet financé par la BNDE

Le représentant du ministre de la Santé a exprimé la gratitude du gouvernement à la MINUSMA et a souhaité que cette action s’étende à d’autres couches vulnérables. Il a en outre salué la promesse du chef de la MINUSMA de rechercher des solutions durables aux problèmes des déplacés.

C’est la deuxième année que le personnel de la MINUSMA se mobilise pour aider ces déplacés venus de la région de Mopti, à la veille du mois de Ramadan. Les 70% des fonds collectés ont été remis aux déplacés de Faladié le 9 avril 2022 et 30% à Sénou. La collecte était d’un montant de 4 865 500 francs Cfa.

Publicités
A LIRE AUSSI :   Covid-19 au Sénégal : 34 cas positifs, 288 guéris

Laisser un commentaire