You are currently viewing Législatives : le Mouvement national des femmes rurales va déposer sa liste si…

Législatives : le Mouvement national des femmes rurales va déposer sa liste si…

Le Mouvement national des remmes rurales du Sénégal a célébré la Journée internationale de la femme par une conférence sous le thème : “Le monde rural face aux néfastes de la Covid -19”.

Publicités

“Dans le temps, on célébrait la quinzaine nationale de la femme qui s’étendait du 15 au 30 mars. Depuis lors, on n’a pas célébré cet événement qui se tenait à tour de rôle dans une région, un département voire dans une commune du Sénégal. Mais cette année, la structure n’a pas pu l’organiser vu le contexte de la Covid-19. Et les récoltes n’ont pas été au rendez-vous faute de bonnes semences distribuées par l’État”, a expliqué la présidente Adja Ndiouck Mbaye.

Le mouvement qu’elle dirige compte 302 000 membres à travers le pays. Il est composé d’hommes et de femmes. Il y a même des chefs de village qui reçoivent chaque année des semences mais pour avoir de l’engrais, c’est un casse-tête pour ces braves paysans. La vétusté du matériel agricole pose aussi problème. Elles continuent par exemple à piler dans les mortiers, ce qui veut dire que la disponibilité des moulins fait encore défaut dans le monde rural.

A LIRE AUSSI :   Journée mondiale du théâtre à Diourbel : le cri de coeur de Djily Diène

Tout cela les amène à inviter le président Macky Sall, pour les prochaines élections législatives, à investir, un représentant du monde rural. Afin qu’il plaide pour les paysans sénégalais qui ne savent plus où donner de la tête. “Si nous ne parvenons pas à obtenir gain de cause, nous allons  déposer notre propre liste ou boycotter”, a averti madame Mbaye.

L’accès à la terre est aussi un souci pour les femmes. C’est pourquoi, elle milite pour la tenue d’une Assise nationale du foncier. “Le mouvement va d’ailleurs organiser une marche nationale après la fête de la Korité pour dire à l’État que nous ne retrouvons pas dans sa politique agricole”, a-t-elle terminé.

Ndiaye Kébé BIAYE

Correspondant à Kaolack

Publicités
A LIRE AUSSI :   L'ancien avion présidentiel vendu à 3 milliards FCfa

Laisser un commentaire