Ziguinchor : l’Armée détruit six champs de cannabis

Une patrouille des éléments de la Zone militaire numéro 5 dans le Nord Sindian (Bignona) a porté ses fruits.

Six champs de chanvre indien ont été réduits en cendre le 17 avril. En plus de dix puits détruits.

Les forces de sécurité ont aussi trouvé sur place des sacs de charbon.

En octobre 2020, la Division des relations publiques des Armées (DIRPA) avait également fait état de la destruction d’un champ similaire et d’un check-point érigé par des rebelles sur l’axe Tambour-Couramboulok.

Dans la même période, deux champs de cannabis ont été brûlés dans la forêt de Grand Koulaye (commune d’Oulampane, arrondissement de Sindian) au cours d’une opération conjointe (armée, gendarmerie et eaux et forêts).

En mars 2018, sur la base de Ahinga, l’Armée, toujours dans le cadre des opérations visant à neutraliser les rebelles, à démanteler les bases et zones de transit supposées ou réelles et à lutter contre les trafics illicites de chanvre indien et de bois, a pu arrêter deux rebelles, détruit trois champs de chanvre. Non sans perdre un soldat au cours des affrontements.

Sur le même sujet

Leave a Comment