Une Pierre de moins à l’édifice (par Khadija Bousso)

L’homme du PSE.

Pierre, je suis un peu comme mon grand frère Sogué que tu as remplacé à la DPEE, je ne suis pas très forte en témoignage.

Je n’aime pas du tout extérioriser mes ressentis, surtout sur les réseaux.

J’ai pensé te rendre hommage de façon silencieuse en priant pour toi discrètement comme tu as vécu.

Je me suis dit prier ?

c’est vrai que prier c’est bien, c’est vrai que prier c’est beaucoup, c’est vrai que prier c’est important, mais je me suis dit qu’en plus des prières tu méritais que je dise aux gens ce que je sais de toi Pierre Adama Ndiaye.
.
P.Ndiaye comme je l’appelais affectueusement (lui m’appelait DIJA), était compétent, rigoureux, respectueux, travailleur, courtois et d’une grande humilité.

Pierre ne se fâchait jamais, Pierre ne montrait jamais qu’il avait raison (ce qui était souvent le cas), Pierre respectait tous les avis.

Quand il terminait de faire le boulot, cela ne le dérangeait de s’éclipser : le plaisir du travail fait et bien fait lui suffisait.

Pierre c’est celui qui me disait mais DIJA mets moi en éco, j’ai une réunion importante que je ne peux pas rater (lors des assemblées annuelles FMI/BM les places en business sont difficiles à trouver car tous les chemins mènent à DC).

Pierre ne courait derrière rien, voyager en éco ou en business lui était indifférent, le plus important pour lui c’était qu’il puisse arriver à temps pour faire ses réunions.

Il a posé toutes les pierres qui étaient à sa disposition pour le development de notre pays.

Il a été une pierre précieuse dans le dispositif.

Servir ou servir tel a été ton crédo, d’ailleurs il est tombé les armes à la main car c’est toujours en servant l’Etat qu’il a eu le Covid á l’Assemblée nationale.

Avec Pierre le terme grand commis de l’Etat prend tout son sens.

Pierre était brillant, simple, sincère et modeste.
Repose en paix Pierre que la terre de Sandiara que tu chérissais tant te soit légère.

Je savais le faire rire Ndeysan non DIJA do nitt me disait-il souvent, je me rappelle un jour on devait se rendre en Arabie Saoudite, l’ambassade de l’Arabie Saoudite a appelé pour demander si Pierre était musulman (pour le visa Oumra en plus du visa de travail), je lui ai dit Pierre so beugué toudd Pierre, nekkeu Serere aussi Yarou comme les chrétiens il faut niou tekk la chrétien aussi yeu ngueu toul toutti, il m’a m’avait dit sacrée DIJA en riant.
Tellement d’anecdotes à raconter sur lui, sur nous mais ainsi va la vie.

Ta vie a été utile à la communauté, ta vie a été utile à ta communauté mon cher.

Tu es parti comme tu as vécu discret et humble.
Tu n’as fatigué personne pas de levée du corps, pas de Saraxx, pas de témoignages avec des micros et autres.

Dors du repos des guerriers.

À toute la grande famille du MEF, à ses collègues de la BCEAO, à tous les gens qui l’ont connu, à sa famille, son épouse, ses enfants je présente mes condoléances et m’incline devant sa mémoire.

Que Janatul Firdawsy soit ta demeure éternelle.

RIP PNdiaye.

Khadija Bousso

Coordonnatrice cellule communication ministère des Finances et du Budget

Sur le même sujet

Leave a Comment