Un ancien brigadier-chef à la tête d’un réseau de faussaires

Un brigadier-chef à la retraite, à la tête d’un réseau de faussaire, a été arrêté. Il avait commis d’office dans sa maison une chambre qui lui servait de bureau.

S. M faisait des légalisations frauduleuses d’actes de ventes de véhicules portant les cachets du commissariat d’arrondissement de Rebeuss. Il avait aussi un bureau aux HLM.

Selon Libération, les éléments de Rebeuss ont été saisis jeudi dernier aux environs de 12 heures par un individu sous-couvert de l’anonymat. Ce dernier les a informé des manigances de l’incriminé tout en leur révélant que l’incriminé serait un ancien policier qui se serait reconverti en service administratif de la Police après sa retraite en 2012. Aussi aurait-il installé plusieurs bureaux dont celui des HLM et faisait des légalisations de nombreux actes administratifs, des actes de vente de véhicules entre autres avec les cachets du commissariat de Rebeuss.

Son arrestation a permis de découvrir un encreur, une agrafeuse, dix cachets dont deux du ministère des Affaires étrangères et des Sénégalais de l’extérieur, un du commissariat d’arrondissement de Rebeuss, deux cachets nominatifs au nom respectivement de Mamadou Diallo et de Boubacar Wade, tous des anciens commissaires de Rebeuss, un cachet pour la législation de copie conforme, un cachet pour la certification de copie conforme, un cachet pour la certification matérielle de signature, trois dateurs, deux flacons pour correction, un rouleau de scotch de couleur entamé, trois stylos de couleur verte, noire et bleue. Tous ces objets retrouvé lors du constat ont été saisis et placés sous scellé.

Le mis en cause a été placé en garde à vue.

Sur le même sujet

Leave a Comment