Traite de personnes, proxénétisme, prostitution : Un réseau démantelé à Saly

Adam’s Lawal, 35 ans et Julius Grégory Nana, 46 ans ont été interpellés et mis en garde à vue par le commissariat de Saly pour traite de personnes, proxénétisme et prostitution.

Ils développaient à eux deux un réseau de proxénétisme qui exploitait au moins onze femmes. Ils faisaient office de protecteurs pour tirer profit des femmes nigérianes dont une partie vivait dans un appartement à Saly Station et l’autre à Saly Niakhniakhal.

Happy Lovelty Sunfay (29 ans), Blessing Sunday (38 ans), Ijeoma Egboluche (48 ans), Loveth Ginikanma Nwadiezi (32 ans), Blessing Amaka Nevoh (27 ans), Dago Eniola Sodipe (37 ans), Goulinan Marina Seri (32 ans), Aicha Lawal (29 ans), Isaac Mercy (25 ans), Thomsen Ejori (32 ans), Osarah Mercy (29 ans), étaient toutes à la merci de Adam’s Lawal et Julius Grégory Nana.

C’est suite à des informations reçues, faisant état de l’existence d’un réseau de traite de personnes, de proxénétisme et de prostitution impliquant des personnes de nationalité nigériane, que les mis en cause ont été interpellés le mardi 30 juin à 19h45, par les enquêteurs de Saly. Les membres du réseau après avoir recruté les femmes les introduisaient au Sénégal.

Ils retiraient leurs passeports et astreignaient leurs victimes au remboursement de leurs frais de voyages, s’arrogeant également un droit de regard sur le produit de leurs prestations.

Plusieurs matériels appartenant aux proxénètes ont été retrouvés dans deux appartements différents. La perquisition effectuée chez le nommé Adam’s Lawal, cerveau de la bande, a permis la saisie de cartes nationales d’identité de femmes nigérianes, d’un passeport, une photocopie d’un passeport, trois photocopies de CNI nigérianes, huit reçus de transferts d’argent, sept téléphones portables, un ordinateur portable, trois carnets d’inscription au fichier sanitaire, 34 préservatifs et 60 Dalassis.

Chez Julius Nana, qui se fait passer pour un pasteur, les éléments du Commissaire Mbodj saisiront deux ordinateurs portables MacBook, un IPAD, deux disques durs, une tablette, huit téléphones portables, deux cahiers portant inscriptions de noms et de sommes d’argent, huit reçus de transferts d’argent, sept cartes GAB, trois montres plaquées or.

Seneweb

Sur le même sujet

Leave a Comment