Traîné par ses élèves, le directeur a ouvert une école de formation sans autorisation

F. Mbacké, M. Guèye, N. Bass, A. Sané et trois autres de leurs camarades de classe pensaient obtenir un diplôme d’État en restauration en s’inscrivant à l’école de formation ouverte par A. Sané.

Cependant, après deux années de formation, ils ont déchanté. Ils n’ont pas pu faire l’examen d’État car l’école ne dispose pas encore d’autorisation pour la filière. Pour se faire rembourser de leurs frais de scolarité qui s’élèvent à 2,5 millions de FCfa, ils ont traduit en justice le directeur.

Attrait hier, pour escroquerie, A. Sané s’est réfugié derrière les lenteurs administratives. Il a déclaré avoir déposé une demande d’autorisation et espérait l’obtenir avant la fin de la formation.

Son avocat a précisé que la demande a été introduite le 2 mars 2020 pour un délai de 4 mois. Malheureusement, il y’a eu la Covid-19 et d’autres impairs. C’est pourquoi, la défense a plaidé la relaxe en évoquant le fait d’un tiers.

Mais après délibéré, le directeur a été reconnu coupable d’escroquerie et condamné à 3 mois avec sursis. Il doit rembourser les sommes réclamées par ses élèves.

Le Soleil Digital

Sur le même sujet

Leave a Comment