Service ouvert SBAS africain, une nouvelle ère dans l’augmentation des performances de navigation par satellite (ASECNA)

L’Agence pour la Sécurité de la Navigation Aérienne en Afrique et à Madagascar (ASECNA) a diffusé un signal SBAS (Satellite-Based Augmentation System) sur l’Afrique et l’Océan Indien, fournissant ainsi le premier service SBAS ouvert sur cette partie du globe via le satellite NIGCOMSAT-1R, géré et exploité par Nigerian Communications Satellite Ltd sous l’autorité du ministère fédéral des Communications et de l’Economie numérique du Nigeria.

Selon le document parvenu au Journal de Dakar, le progralme entend fournir de manière autonome des services SBAS sur le continent, afin d’augmenter les performances de positionnement fournies par les constellations de navigation par satellite GPS et Galileo. Grâce à une précision, ramenée à l’ordre du mètre, et à l’amélioration de l’intégrité, de la disponibilité et de la continuité des applications liées à la sécurité, ces services SBAS amélioreront la sécurité et l’efficacité des vols en Afrique. Ils bénéficieront également à de nombreux domaines économiques, comme au transport maritime, ferroviaire et terrestre et à des applications grand public, favorisant la sécurité des usagers, l’efficacité économique et le développement durable.

Le service ouvert qui a été émis vise essentiellement à réaliser des essais techniques et à entreprendre, en collaboration avec les compagnies aériennes partenaires, des démonstrations sur le terrain pour les avions et les hélicoptères, afin de démontrer les bénéfices des futurs services SBAS de sauvegarde de la vie humaine, attendus à partir de 2024. Il comprendra également des services de positionnement précis (PPP) et d’alerte pour les populations, dont les performances seront prouvées par d’autres démonstrations sur le terrain.

Le signal dans l’espace est généré par un prototype système dédié, développé dans le cadre de la phase de conception préliminaire du programme « SBAS pour l’Afrique et l’Océan Indien », financée par l’Union Européenne et confiée à Thales Alenia Space, société conjointe entre Thales (67 %) et Leonardo (33 %). Le programme « SBAS pour l’Afrique et l’Océan Indien » de l’ASECNA est fondé sur le programme européen EGNOS développé par l’Agence Spatiale Européenne (ESA) pour le compte de la Commission Européenne, et opéré par l’Agence européenne de navigation GSA.

Le prototype du système utilise comme réseau de stations de référence le réseau SAGAIE déployé par le CNES et l’ASECNA avec le soutien de Thales Alenia Space.

Le signal est transmis par la charge utile de navigation du satellite GEO NigComSat 1R de la société Nigerian Communications Satellite Ltd et par une station en liaison montante déployée à Abuja (Nigeria). Il est conforme aux normes et pratiques recommandées par l’Organisation de l’Aviation Civile Internationale, et aux standards de performances opérationnelles minimales de l’organisation RTCA (Radio Technical Commission for Aeronautics). Le signal est visible en Afrique et sur l’Océan Indien, jusqu’à la côte ouest de l’Australie, ainsi qu’en Europe.

Sur le même sujet

Leave a Comment