Sahel : 20 millions de dollars pour atténuer l’impact sur les réfugiés et leurs communautés d’accueil

Les pays membres du G5 Sahel disposeront d’une enveloppe de 20 millions de dollars pour renforcer leur santé publique, aider au bien-être des réfugiés et de leurs communautés d’accueil face à la pandémie de Covid-19.

Ce financement de la Banque africaine de développement (BAD) permettra aux gouvernements du Burkina Faso, du Mali, de Mauritanie, du Niger et du Tchad d’atténuer les répercussions sociales et économiques. En privilégiant la conduite d’activités dans les zones les plus touchées par les conflits et la violence, subissant un afflux élevé de personnes victimes de déplacement forcé et où la présence des institutions gouvernementales est limitée.

Le Sahel compte 3,1 millions de réfugiés, de personnes déplacées dans leur propre pays, de rapatriés et de personnes menacées d’apatridie.

Le projet entend aussi renforcer les systèmes alimentaires et nutritionnels – 5,5 millions de personnes étant menacées d’insécurité alimentaire selon les estimations des Nations unies. Non sans appuyer des campagnes de sensibilisation sur la Covid-19 et renforcer les infrastructures de santé, la surveillance épidémiologique et la gestion des cas ; permettre l’acquisition de fournitures et d’équipements médicaux essentiels pour la prévention, le contrôle et le traitement des patients atteints du Covid-19.

A ce jour, il y a 10 000 cas positifs dans la zone et 459 décès.

Sur le même sujet

Leave a Comment