Rencontre, foot, carrière : la femme de Idrissa Gana Gueye se dévoile

Dans une rare interview accordée au Parisien, l’épouse de Idrissa Gana Gueye s’est épanchée sur sa vie de couple, le football et sa carrière.

Tout part de la rencontre avec Idrissa Gana Gueye, à l’époque à Lille. Une pure coïncidence. “En 2011, il est tombé par hasard sur mon profil Facebook et il m’a envoyé une invitation. Je l’ai acceptée. Il m’a répondu : Merci de m’avoir accepté comme ami. J’ai trouvé ça trop touchant, cela changeait des formules habituelles comme : Salut, est-ce que ça va ? Nous avions, à l’époque, une relation amicale. Je suis ensuite partie à Nantes afin de poursuivre mes études. À mon retour à Lille, en 2014, pour faire mon Master en management et stratégie des entreprises. Quand il a signé à Aston Villa (Premier League anglaise), l’année suivante, on a décidé de créer quelque chose de sérieux, mais la condition sine qua non était que je termine d’abord mes études. Pendant un an, c’était un peu l’amour à distance car je travaillais pendant trois jours et je le rejoignais du samedi au mardi. Après l’obtention de mon Master en 2016, je l’ai rejoint en Angleterre. Idrissa évoluait à Everton. Moi, je travaillais comme gestionnaire de compte pour une entreprise américaine de sous-traitance informatique. J’appelais de nombreux clients dans le monde entier”, raconte Pauline Gueye.

Et d’ajouter : “J’étais hyper carriériste. Idrissa adorait que je lui raconte le déroulement de ma journée. Il m’a toujours soutenu dans tout ce que je faisais. Après notre premier enfant (Isaac aura bientôt 3 ans), je devais reprendre mon job, mais nous avons déménagé à Paris.”

Devenue entretemps influenceuse, elle revient en détails sur ses activités : “Je reçois des produits, je les teste et si c’est bien, je le partage avec ma communauté. C’est une façon de rester active à la maison tout en m’occupant d’Ismaël (le dernier venu a 7 mois) et Isaac. J’ai d’autres projets. Vous me verrez peut-être sur les écrans. Avec Idrissa et des amis, nous travaillons aussi à la création d’une association pour aider les gens en difficulté au Sénégal et en France.”

Sur le même sujet

Leave a Comment