Que fait-on de la dignité humaine ? (par Me Abibatou Samb)

Depuis l’éclatement de cette affaire de viol présumé, nous assistons tous à une campagne de dénigrement sans précédent de la présumée victime.

Certains la traitent de menteuse, d’autres de prostituée, d’autres encore de fille de petite vertu.
Et je m’interroge : pourquoi tant de haine et d’incompréhension pour cette jeune fille de 20 ans ?
En quoi est-il difficile de lui accorder le bénéfice de la bonne foi ?

Rappelons que juridiquement, nous bénéficions tous d’une présomption de bonne foi. Et qu’il appartient à celui qui excipe une mauvaise foi de la prouver.

L’homme accusé doit répondre, par respect pour la dignité humaine.

Son attitude aurait dû être celle de dire : je suis accusé de viol, je réponds et me défends. Cela l’aurait tellement grandi !

Au lieu de cela, il avance la théorie du complot et brandit son immunité parlementaire.

Étonnant comme attitude lorsqu’on se dit innocent…

Est-ce qu’il y a eu viol ?

Je l’ignore. Et nous TOUS l’ignorons car aucun d’entre nous n’était présent dans cette pièce.

Alors, respectons la dignité humaine. Respectons les femmes sénégalaises.

Cessez de vouloir nous rendre responsables de tous les maux et tares de notre société.

Cette fille de 20 ans est l’enfant de quelqu’un. Elle essayait de gagner sa vie dans cet espace géré par des adultes irresponsables et fréquenté par des adultes tout aussi irresponsables.

Je rappelle que la différence d’âge entre elle et son agresseur présumé est de 26 ans.

Et vous voulez l’accabler ? La traiter de démon, de menteuse, de manipulatrice ?

Quelle que soit l’issue de la procédure, cette petite Adji aura toujours mon respect et ma compassion. Elle est une victime des tares et failles de notre société.

Il s’agit d’une histoire entre un homme de 46 ans et une fille de 20 ans.

Laissons la Justice mener son enquête car « L’obscurité ne peut pas chasser l’obscurité ; seule la lumière le peut. » (Martin Luther King).

Que la lumière soit !

Me Abibatou Samb

Avocate sénégalaise au barreau de Paris

Sur le même sujet

Leave a Comment