Quand les cybercriminels profitent de la crise sanitaire

Ya t-il une pandémie mondiale cyber à côté de la Covid-19 ? En tout cas, avec la crise sanitaire, le nombre et l’intensité des cyber-attaques ont explosé. Le télé-travail n’y est pas étranger. Et face à la complexité croissante des méthodes, aucune société n’est à l’abri, selon Michele di Gioia, product manager.

« Les cybercriminels profitent de la crise », a constaté, ce mercredi, cet invité d’un Webinaire organisé par Atempo – 28 ans d’expérience dans la sauvegarde et la restauration de données. Avant de déplorer le fait que les petites entreprises n’aient pas l’infrastructure de protection pour y remédier.

Près de 60% des TPE ferment les six premiers mois après une attaque informatique. Or, il y a aujourd’hui 667% de mails de fraude avec des messages liés aux informations santé.

A ses yeux, cette pratique met en danger les données des entreprises.  

Michele di Gioia propose comme solution, Lina Cloud Backup. Il s’agit d’une protection en continu des postes de travail, une sauvegarde depuis n’importe où, des utilisateurs autonomes sur les restaurations…

Pierre Valet, business developper, confirme et dit avoir eu de « très bons retours sur l’expérience » après des tournées de présentation au Sénégal, au Gabon, au Maroc…

Sur le même sujet

Leave a Comment