Présidentielle américaine: Trump s’arroge la victoire et… compte saisir la Cour Suprême

Donald Trump s’exprime depuis la Maison-Blanche, rompant avec une norme qui veut que les candidats n’utilisent pas le bâtiment comme décor. Il aurait dû prendre la parole à 8 heures, mais a pris du retard.

Le milliardaire est arrivé sur le podium sur l’air triomphant de «Hail To The Chief». «Des millions et des millions de gens ont voté pour nous. Un groupe de gens très tristes essaie de voler le vote de ce premier groupe», lance-t-il.

«On se préparait à une grande célébration. On gagnait tout et puis on a tout arrêté!», prétend-il. «La Floride, on l’a pas gagnée, on l’a gagnée largement. On a gagné le magnifique Etat de l’Ohio. On a gagné le Texas. (…) Il est aussi clair qu’on a gagné la Géorgie», affirme Trump, ce qui n’a rien d’évident. «De même nous avons clairement gagné la Caroline du Nord. (…) L’Arizona… On a plein d’espoir là. Il y a eu beaucoup de votes là-bas», insiste-t-il, alors que l’Arizona, à ce stade, penche nettement en faveur de Biden.

«On gagne la Pennsylvanie par une quantité de vote phénoménale», affirme encore le républicain. «On a 690 000 voix d’avance en Pennsylvanie. (…) On gagne le Michigan. On gagne le Wisconsin», jure Trump, des Etats où une part très importante des votes n’a pas été comptée.

«On s’apprêtait à gagner cette élection… Franchement on a gagné cette élection. C’est une fraude contre notre nation. On va aller à la Cour suprême. On veut que toutes les opérations de vote s’arrêtent. On ne veut pas qu’ils trouvent des bulletins à 4 heures du matin. En ce qui me concerne, on a déjà gagné», ajoute-t-il.

Paris Match

Sur le même sujet

Leave a Comment