Présidence CAF : le dossier de Me Augustin Senghor validé, Ahmad Ahmad recalé

Réunie au Caire ces 5 et 6 janvier, la Commission de gouvernance de la Confédération africaine de football (CAF) a effectué les contrôles d’éligibilité des candidats aux postes de président et de membres du Comité Exécutif de la CAF.

Cinq candidatures se sont présentées officiellement pour la présidence de la CAF et seize candidatures ont été enregistrées pour un poste de membre du Comité exécutif de la CAF.

Le dossier de Me Augustin Senghor a été validé. Président de la Fédération sénégalaise de football depuis 2009, ce membre du comité exécutif de la CAF depuis février 2018, ex boss de l’UFOA A, peut poursuivre son opération de charme.

Autre candidature acceptée, celle de Jacques Bernard Daniel Anouma (Côte d’Ivoire), 69 ans. Ce directeur financier est un ancien membre du comité exécutif de la FIFA, ancien président de la Fédération ivoirienne de football.

Le dossier d’Ahmed Yahya (Mauritanie) requiert un contrôle supplémentaire. Pareil pour le milliardaire sud-africain Patrice Tlhopane Motsepe, président de Mamelodi Sundowns FC.

En revanche, la candidature du président sortant Ahmad Ahmad a été déclarée inéligible. Ahmad Ahmad ayant été suspendu pendant 5 ans de toute activité liée au football par le Comité Éthique de la FIFA.

“Leurs candidatures ont été jugées recevables. Cependant, le comité a estimé que des contrôles supplémentaires sont nécessaires avant une décision finale. A cet effet, une audition de ces candidats sera organisée au Caire le 28 janvier 2021”, précise-t-on dans le communiqué de la CAF.

L’élection est prévue le 12 mars 2021, à Rabat, au Maroc.

Sur le même sujet

Leave a Comment