Pr Moussa Seydi : “Le SMIT est une réponse appropriée aux problématiques posées par la Covid-19”

L’hôpital Fann étrenne son nouveau Service des maladies infectieuses et tropicales (SMIT). Lors de son inauguration par le président Macky Sall, ce lundi, le professeur Moussa Seydi a reconnu que le chemin fut long et semé d’embuches.

Pour ce chef du service des maladies infectieuses et tropicales, ce bâtiment apporte “une réponse appropriée face aux différentes problématiques posées par la pandémie de la Covid-19 à travers le monde”.

78 cas positifs ont été enregistrés aujourd’hui. Contre 5 décès. Une tendance qui conforte la thèse de la deuxième vague de contamination au Sénégal. Qui compte, au total, 18 806 cas positifs dont 17 096 guéris, 395 décès et 1314 sous traitement.

Pr Seydi de faire comprendre que ce joyau accueille un service d’exploration, de soins, d’hospitalisation d’une capacité totale de 70 lits, une administration, un centre de formation, des laboratoires et une salle polyvalente de 330 places. En plus d’une hospitalisation de jour avec une capacité de 5 lits, un service de réanimation avec une capacité de 5 lits, deux chambres à pression négative 2 lits, 24 lits d’hospitalisation, une unité de vaccination et un laboratoire.

Il y aussi un service de réanimation de pointe et une grande salle disposant d’un système de traitement de l’air. Avec ce système, explique-t-il, l’air extérieur est décontaminé et purifié. Il permet également de décontaminer l’air des salles traitées avant qu’il soit projeté à l’extérieur ce qui protège l’environnement. Mieux, aucun virus mortel ne peut s’exporter à l’intérieur des laboratoires, contaminer l’environnement et menacer la vie des gens.

Le coût du projet est estimé à 4 milliards FCfa, essentiellement financé par l’État du Sénégal.

Sur le même sujet

Leave a Comment