Ouest Foire : deux narcotrafiquants nigérians arrêtés

Deux narcotrafiquants nigérians, établis à Ouest-Foire (Dakar) ont été placés sous mandat de dépôt ce vendredi, pour trafic international de cocaïne présumé. Ils convoyaient subtilement la drogue vers la Thaïlande, via les services de Dhl. Un réseau démasqué par les limiers de l’Ocrtis qui ont dans la foulée démantelé une autre mafia autour des puces téléphoniques.

Ces arcotrafiquants nigérians, qui opèrent à Dakar, convoyaient subtilement des stocks de cocaïne Via Dhl. Leur manège a fini par être révélé grâce à la vigilance du personnel de la boîte qui ont avisé l’Ocrtis. Les investigations ont permis de mettre le grappin sur les deux principaux organisateurs nigérians de ce trafic. Il s’agit de  J.Okonko et O. Dourou.

En procédant à l’arrestation de ces trafiquants qui tentaient de convoyer la cocaïne vers la Thaïlande, l’Ocrtis a aussi démantelé une autre mafia. Il s’agit d’un marché noir de puces téléphoniques, tenu par un vendeur de puces bien avancé dans les milieux interlopes dakarois. Un coup qui a permis de tisser un lien direct entre les deux narcotrafiquants, deux prostituées bien connues et les activités délictuelles du vendeur de puces téléphoniques I. Willane. 

C’est en exploitant les contenus des téléphones des deux narcotrafiquants nigérians que les enquêteurs de l’Ocrtis ont relevé que leurs numéros de téléphone ont été identifiés sous le nom d’un Mbacké-Mbacké qui avait perdu sa Carte nationale d’identité.

La pièce d’identité du Mbacké-Mbacké avait également été utilisée pour enregistrer les numéros de téléphone des prostituées. L’enquête mettra hors de cause l’individu en question dont le seul tort est d’avoir perdu sa pièce d’identité, utilisée à des fins délictuelles.

Tous les malfrats interpellés ont été déféré vendredi, au parquet du Tribunal de grande instance de Dakar.

L’Obs

Sur le même sujet

Leave a Comment