Ngagne Demba Thiam, gardien SPAL (Série A) : « Je veux défendre les couleurs de mon pays »

A 22 ans, il continue son apprentissage en Série A sous les couleurs de SPAL, ancien club d’Alfred Gomis, actuel gardien de Dijon. Ngagne Demba Thiam et son club sont condamnés à la relégation en Série B. Cependant, dans un entretien accordé à Revord, le jeune portier se projette sur la saison prochaine tout en ayant dans un coin de la tête, la sélection nationale.

Demba, présentez-vous à nos lecteurs ?

Je suis né le 5 mars 1998 à Dakar. J’habite à la cité Hamo 3. Je suis arrivé en Italie en 2013 et j’ai fait beaucoup tests dans plusieurs clubs à Livourne, Empoli, Fiorentina… Je suis arrivé à SPAL en 2014. J’ai été prêté par SPAL à Alma Juventus Fano en 2017, puis à Viterbese en 2019.

Comment avez-vous vécu la période de confinement en Italie et l’arrêt des compétitions ?

Lors du confinement, je restais toujours à la maison. On nous avait donné un programme d’entraînement à domicile. On faisait des séances entraînement via Skype.

SPAL est relégué avec 10 points de retard sur le premier relégable. Qu’est ce qui n’a pas marché cette saison ?

Cette année, nous avons mal débuté le championnat en enchaînant des contreperformances. Cela peut être par diverses raisons, dont les nombreux blessés enregistrés. Ensuite, nous avons changé d’entraîneur et cela a certainement joué sur le mental des joueurs. Toute cela peut expliquer notre position au classement.  Il fallait du temps pour que le nouvel entraîneur puisse construire quelle chose.

Donc, les rêves de maintien se sont envolés ?

Le maintien n’est plus d’actualité. Déjà, nous sommes à 10 points du premier relégable Lecce. Maintenant, notre objectif est de ne pas finir dernier au classement final. (Ndlr : SPAL est 20ème de Série A).

Votre contrat devait arriver à terme le 30 août prochain. Avez-vous prolongé ou vous avez des contacts ailleurs ?

J’ai renouvelé mon contrat SPAL jusqu’en 2023.  Je vais rester ici ou bien cherché un prêt pour avoir du temps de jeu.

A SPAL, vous avez côtoyé Alfred Gomis. Quelles sont relations ?

Alfred c’est mon gars, on se parle souvent au téléphone. Il est comme un frère quand il était ici nous étions toujours ensemble. C’est un frère et j’ai appris beaucoup à ses côtés. Je connais aussi Kalidou Koulibaly et Assane Dioussé. 

Avec Alfred, parliez-vous de la sélection nationale ?

Bien-sûr que nous avions beaucoup parlé de l’équipe nationale. C’était l’un de nos sujets de discussions. Il me parlait des Lions à chaque fois qu’il revenait de sélection.

De loin, comment voyez-vous l’équipe nationale ?

Je la vois bien. Nous avons une bonne équipe avec grands joueurs qui évoluent dans les plus grands championnats européens. Lors de la dernière Can, pour moi nous avons manqué de chance, car nous étions meilleurs que l’Algérie.

Est-ce que vous avez échangé avec Aliou Cissé ?

Je n’ai jamais eu la chance d’échanger avec lui (Aliou Cissé). J’aimerai qu’il m’appelle un jour et ce sera un énorme plaisir. La sélection fait partie de mes objectifs. Je veux défendre les couleurs de mon pays et c’est le rêve de tout joueur.

Le Sénégal sera engagé dans les éliminatoires de la Can 2021 et du mondial 2022. Sont-ils des objectifs intermédiaires ?

J’aimerai bien défendre les couleurs du Sénégal et participé aux prochaines joutes. Il faudra dès maintenant se mettre au travail pour y arriver.

Record

Sur le même sujet

Leave a Comment