Mort de l’élève policier Kader Johnson : ce que confirme la contre-expertise

L’élève sous-officier Abdoul Kader Johnson est décédé d’une mort naturelle. C’est ce qui ressort de la contre-expertise réclamée par la famille du défunt et effectuée par l’hôpital Idrissa Pouye de Grand Yoff.

D’après Libération, Johnson est mort d’une cardiopathie hypertrophique discrète avec un foyer suspect de nécrose aigue du myocarde septal (…) par le contexte d’activités physiques d’une intensité habituelle.

Pour rappel, le procureur qui s’était autosaisi avait demandé l’ouverture d’une enquête.

Parlant de ce décès survenu le 24 avril à l’hôpital principal de Dakar, la Police parlait , d’une mort naturelle à la suite d’une défaillance multi-viscérale sur terrain de cardiopathie ischémique et d’hépatopathie chronique.

Le défunt élève sous-officier a été déclaré définitivement admis au concours de recrutement direct des élèves sous-officiers de police session 2019. Avant d’être incorporé le mardi 20 avril à l’Ecole nationale de police et de la formation permanente pour débuter sa formation initiale avec la 46ème promotion.

Sur le même sujet

Leave a Comment