Manifestations : le hors sujet du ministre de la Justice, Malick Sall

Interrogé par France 24 sur la série d’émeutes née de l’arrestation du député Ousmane Sonko pour trouble à l’ordre public et participation à une manifestation non autorisée, le ministre de la Justice n’a trouvé mieux que d’indexer les… lutteurs.

“Ce sont des lutteurs privés de leur passion qui ont manifesté dans les rues de Dakar. Beaucoup d’entre eux étaient dans les écuries de lutte. Ça signifie quoi ? Toute la semaine, ils sont à l’entrainement, dans les salles et au bord de la mer. Le week-end, ils sont dans les stades, ça leur permettait non seulement de se défouler, mais aussi de gagner leur vie. Et cela, ils en sont privés depuis un an”, a servi Me Malick Sall. Une “conjonction bien particulière” comme il le signale.

A sa sortie de garde à vue à la Section de Recherches de Colobane, ce lundi, le leader de Pastef, placé sous contrôle judiciaire dans l’affaire de viols répétés avec menaces de mort, a pointé le président Macky Sall, le ministre de l’Intérieur Antoine Félix Diom, le Garde des Sceaux Malick Sall et le procureur Bassirou Gueye comme étant les quatre mousquetaires qui tiennent en otage la justice.

Sur le même sujet

Leave a Comment