Mali : les anti IBK prennent d’assaut des points symboliques

Au Mali, la troisième manifestation du M5 (Mouvement du 5 juin) n’a pas été de tout repos pour les forces de l’ordre ce vendredi 10 juillet.

Un mort et des blessés

Les premières tendances parlent d’un mort et une vingtaine de blessés.

L’Assemblée nationale, la télévision nationale et autres points symboliques sont pris d’assaut par les anti IBK, du nom du président malien dont le discours qui se veut rassembleur ne semble convaincre.

Les camarades d’imam Mahmoud Dicko, un regroupement de politiques, religieux et personnalités de la société civile, sont allés plus loin en déclenchant la désobéissance civile, un pas de plus pour forcer le départ d’Ibrahim Boubacar Keita.

Sur le même sujet

Leave a Comment