Mali : IBK et son fils arrêtés

Jeune Afrique apprend qu’Ibrahim Boubacar Keïta se trouvait dans sa résidence de Sebenikoro, à Bamako, lorsqu’il a été arrêté par des militaires mutins, vers 16h30, heure locale.

Le président du Mali était en compagnie du Premier ministre, Dr Boubou Cissé, et de son fils, le député Karim Keïta. Ils ont été emmenés vers le camp de Kati.

« La tentative de coup d’État avait débuté dans la matinée. Des coups de feu avaient été entendus au camp militaire Soundiata-Keïta de Kati, situé à 15 km au nord de Bamako. Des hommes armés avaient fait irruption dans le camp à bord de pick-up, avant que des tirs ne soient échangés avec les militaires présents sur le site », raconte JA.

Auparavant, le Premier ministre, dans un communiqué, déclarait qu’il n’y a pas de « raisons au dessus de notre cher Mali qui vaillent des actes dont l’issue incertaine peut déboucher sur des actes dommageables pour la Nation entière ». « Le Gouvernement appelle à la raison et au sens patriotique et demande de faire taire les armes. Il n’y a aucun problème dont la solution ne saurait être trouvée dans le dialogue. Le Gouvernement appelle a l’apaisement et se rend disponible des l’instant de ce communiqué pour engager un dialogue fraternel afin de lever tous les malentendus », ajoutait Dr Boubou Cissé.

La CEDEAO s’est également opposée à tout changement anti-constitutionnel.

Sur le même sujet

Leave a Comment