Mali – IBK démissionne : « Ai-je réellement le choix ? »

La sentence tombe malgré les remontrances de la communauté internationale, notamment la CEDEAO.

Au micro de la télévision publique malienne, le président Ibrahima Boubacar Keita a annoncé sa démission, celle du Gouvernement et de l’Assemblée nationale.

Arrêté en même temps que son Premier ministre, il a été conduit dans le camp militaire de Kati, point de départ de la mutinerie.

IBK a soutenu ne souhaiter qu’aucun sang ne soit versé pour son maintien aux affaires, avant de s’incliner devant la mémoire des victimes des manifestations ayant précédé ce putch.

Sur le même sujet

Leave a Comment