Les chrétiens fêtent Pacques, ce week-end

Les chrétiens célèbrent Pâques samedi et dimanche, après quarante 40 jours de jeûne, de pénitence, de prières et de partage. Comme d’habitude, les évêques et leurs collaborateurs diront les messes de la veillée pascale et du jour de Pâques dans les églises pour rendre encore une fois hommage à Jésus-Christ, ressuscité d’entre les morts.   

Les fidèles chrétiens fêtent dans la nuit du samedi et dimanche  la joie de la résurrection du Christ (Pâques). Jésus-Christ, après avoir été condamné et crucifié par les chefs religieux, a vécu  finalement la mort. Cette victoire est célébrée la nuit pascale qui est la Mère de toutes les liturgies, le cœur et le sommet des fondements de la foi chrétienne. Elle débute dans beaucoup d’églises, en particulier sénégalaises à 22 heures, par un grand feu, lumière du Ressuscité partagée entre les fidèles. Ce feu qui vient du cierge pascal est béni par le prêtre célébrant qui se dirige dans le noir le long de l’allée centrale de l’Église, proclamant la gloire du Christ-Lumière du monde. Il sort ainsi l’humanité des ténèbres. Les fidèles allument leurs bougies à partir de ce feu qui est encensé avant le chant de la grande hymne de Pâques. Une série de lectures bibliques témoigne de l’irruption de Dieu dans l’histoire de l’Homme. Ces rites qui signifient la résurrection sont célébrés 40 jours après le carême où les chrétiens ont fait preuve d’un certain nombre de sacrifices. Lesquels ont pour noms : la pénitence, la prière, le jeûne,  l’abstinence et la conversion. C’est cette longue marche qui aboutit à Pâques. La Résurrection ! Cette résurrection considérée par les chrétiens comme un signe de victoire de Jésus-Christ sur la mort, au grand bonheur des disciples. Ils seront encore une fois envahis par la joie pascale cette nuit, malgré la pandémie de la Covid-19 qui impose de fêter avec modération et dans le respect des mesures barrières. C’est dans ces conditions de crise sanitaire que le Fils de Dieu a vaincu la mort ; d’où la célébration de Pâques qui est la victoire divine sur la misère de notre péché et de ses conséquences. C’est l’événement de la miséricorde dans ses effets les plus déterminants. Avec la résurrection, la vie de l’Homme trouve désormais son accomplissement dans le Christ. «Avec cette victoire, nous atteignons le sommet de la foi chrétienne. C’est en elle que toute notre vie prend définitivement son sens. Sans la résurrection du Christ, vaine est notre foi, vains aussi nos efforts de conversion et de renouveau », commentait l’Archevêque de Dakar, Mgr Benjamin Ndiaye, dans une de ses homélies pascales.

En méditant ces paroles de l’Évangile, les chrétiens, dans l’habit du renouveau, chanteront au cours de cette nuit pascale et le lendemain : « Alléluia, le Christ est vivant Alléluia ! ». Bonne fête de Pâques à tous !

Le Soleil

Sur le même sujet

Leave a Comment