Le Sénégal, pays au taux de croissance le plus rapide (FMI)

En 2023, le Sénégal sera l’économie la plus dynamique en termes de croissance. Avec une prévision de 10,8%, le Fonds monétaire international (FMI) place notre pays derrière le Mozambique (12,6%) et le Niger (10,4%). En Afrique, ce sont les trois pays qui auront un taux de croissance à deux chiffres en 2023.

10,8%. C’est la prévision du taux de croissance du Sénégal par le Fonds monétaire international (FMI) pour l’année 2023. Ainsi, le Sénégal fait partie des pays qui ont enregistré le plus important bond en termes de points puisque pour 2022, ce taux est prévu à 5,5%.

Le FMI prévoit donc un gain de 5,3 points, en deux ans seulement, pour notre pays. Ces informations sont contenues dans le Rapport sur les perspectives de l’économie mondiale pour octobre 2021. Celui-ci présente la croissance projetée du Produit intérieur brut (PIB) de cette institution de Breton Woods pour les pays du monde entier.

Le Sénégal est placé, pour l’année 2022 à la 17e place au niveau africain, avec un taux de croissance projeté de 5,5%. Pour l’année suivante, ce taux est de 10,8%. Elle place ainsi le Sénégal dans le trio de tête des économies africaines qui ont le plus important taux de croissance. Il vient juste après le Mozambique qui devra enregistrer un taux de croissance de 12,6% et devant le Niger dont le Fmi projette le taux pour l’année 2023 à 10,4%.

Ces trois pays, qui doivent enregistrer un taux de croissance à deux chiffres, ont tous un point commun : la découverte et la phase active de l’exploitation des hydrocarbures pour l’année 2023. Certains pays, nouveaux producteurs d’hydrocarbures suivent ce trio dans les projections du FMI. Parmi eux, il y a notamment la Mauritanie avec un taux de 8,6%. Le Rwanda avec une projection de 8,1% en termes de taux de croissance fait aussi partie des meilleures performances pour 2023.

Pour l’année prochaine, 2022, le Niger est le seul pays du trio de tête de 2023, à faire partie du Top 15 des pays ayant le plus important taux de croissance. Niamey va enregistrer en 2022 un taux de croissance de 6.6% selon les projections du FMI.

Pour ce classement de 2022, les pays en tête sont ceux à revenu intermédiaire avec une économie relativement bien structurée comme les Seychelles, Maurice, l’Afrique du Sud, le Nigeria, l’Algérie, le Kenya, le Cap Vert ; des pays avec des ressources naturelles importantes comme la Côte d’Ivoire, la Guinée, la Ghana, la Rdc ; mais aussi des pays pétroliers comme le Soudan du Sud.

Dans l’ensemble, ces performances sont loin d’être anodines puisque des pays comme la Guinée Equatoriale, riche en hydrocarbures, ont enregistré une croissance négative. Bata s’est retrouvée avec -5,6% en 2022 et -1,5% en 2023. D’autres économies stagnent pendant cette période. C’est le cas du Nigeria avec notamment un taux de croissance de 2,7% en 2022 et en 2023.

Le Soleil

Sur le même sujet

Leave a Comment