Le blocus des exportations de graines d’arachide du Copega : un gangstérisme d’Etat, à lever d’urgence

Le Collectif des producteurs et exportateurs de graines d’arachides (Copega) et l’ensemble des véritables organisations paysannes doivent ester en justice contre le gouvernement sénégalais pour abus de pouvoir et saisir l’Organisation mondiale du commerce pour non respect de ses règles.

Au Sénégal comme ailleurs, la liberté doit prévaloir. Le gouvernement sénégalais ne peut pas continuer à porter atteinte, impunément ni pour toujours à la pleine dignité paysanne.

Le Président Macky Sall et son gouvernement semblent ignorer que la trop forte ingérence de l’Etat dans la filière arachidière, l’infantilisation du monde rural n’ont jamais été et ne peuvent, en aucun cas, être bénéfiques pour les paysans encore moins pour l’économie sénégalaise.
Pire leur interventionnisme intempestif risque d’être fatal pour l’une des premières sources de revenus des paysans sénégalais depuis 1960.

Pourtant, partout en Afrique notamment au Ghana et en Côte-d’ivoire et ailleurs dans le monde, c’est grâce aux mesures de libéralisation que les filières agricoles connaissent leurs plus beaux jours.

Pour consolider la filière arachidière, l’urgence c’est la professionnalisation, l’organisation et l’amélioration des savoir-faire des acteurs, le financement de la filière et non la perpétuation d’un siècle d’abus de position dominante de quelques huiliers.

C’est incompréhensible qu’un Président de la République qui dirige un parti membre du Réseau libéral africain et de l’Internationale libérale cède aux lobbies corporatistes et promeut un Etat jacobin extrêmement dirigiste jusqu’à créer un environnement économique hostile à la liberté d’entreprendre.

Pour en finir avec son statut économique médiocre et le faible niveau de vie des paysans, le Gouvernement du Sénégal doit s’atteler à mieux insérer les filières agricoles dans la mondialisation et à céder la Sonacos aux acteurs de la filière au lieu de les asphyxier par des illégales interdictions d’exportations de la production arachidière.

Vive le Sénégal !

Par Moustapha Diakhaté

Sur le même sujet

Leave a Comment