Landing Sagna, l’arme secrète de l’AS Pikine

Landing Sagna est parti pour succéder à Karim Seck pour le titre de meilleur joueur du mois à l’AS Pikine. En trois matchs, il a mis deux buts et délivré une passe décisive.

Élu homme du match face au Ndiambour (14e journée), l’attaquant de 22 ans avait inscrit l’unique but à la 88e minute. Le deuxième contre le Jaraaf (2-0, 8e journée retard), jeudi dernier, avant de mettre sur orbite Lamine Correa sur le terrain de l’US Gorée (3-1, 15e journée), ce 9 mai. Et à chaque fois, il venait juste d’entrer en jeu.

Ce statut temporaire de joker de luxe s’explique par son état de forme. “Je suis resté sur la touche pendant un mois à cause d’une blessure au genou droit. C’est pourquoi, je suis encore à court de rythme”, a-t-il précisé. Un souci que l’entraîneur Massamba Cissé n’avait pas évoqué, parlant juste de joueurs interchangeables.

“Mes tests à Rennes, Brest, Westerlo”

Pour lui, ces performances sont le fruit du travail. “Je me réjouis de ses entrées payantes. Ce qui relève d’ailleurs d’un coaching gagnant. Massamba Cissé est un bon conseiller. Il me parle tout le temps de ma capacité à faire basculer un match de par ma vitesse, mon explosivité… C’est pourquoi, je pense à lui quand j’entre sur le terrain”, a soufflé l’ex joueur du Stade Thiaroye.

Si son test au Stade Rennais avait été concluant, en 2017, il serait loin de nos pelouses en synthétique. Mais après 15 jours, il est revenu au bercail dans l’attente d’un coup de fil qui ne viendra pas.

“J’ai fait ce que j’avais à faire, s’est-il souvenu. Peut-être qu’il me manque encore ce petit quelque chose. A mon retour, je n’ai plus eu de contact avec eux. Alors que les formateurs disaient le contraire. Mais je suis jeune, il faudra que je maintienne la cadence.”

Feu Alassane Dia, le mentor

Même sentence après d’autres passages à Brest et à Westerlo (Belgique). “J’ai beaucoup appris de ces expériences. C’est deux mondes différents. Tu sens que ces gens respirent football. Cela me pousse à redoubler d’efforts pour repartir”, a-t-il dit.

Aujourd’hui, les supporters de l’AS Pikine (1e, 28 pts) ont foi en lui. Rester 11 matchs sans défaite n’est pas une mince affaire. Encore plus lorsqu’il s’agira de maintenir le cap. “On est à même de tenir le rythme jusqu’à l’issue de la saison. Nos adversaires n’ont pas un meilleur effectif ni un meilleur entraîneur. De plus, on est des jeunes. C’est pourquoi, nous croyons ferme au titre. Et nous y travaillons”, a-t-il poursuivi.

Remporter le titre serait le meilleur moyen de rendre hommage à Alassane Dia. L’ancien joueur puis entraîneur de l’AS Pikine était un des mentors de Landing Sagna. “Il m’a pris sous son aile depuis 2015. Lorsque les juniors partaient en préparation hivernale, il m’invitait à rejoindre les séniors. Après les entraînements, il me prodiguait de précieux conseils.”

Il compte 4 buts en championnat. Et l’ambition de le porter à 15 est à portée de main.

Sur le même sujet

Leave a Comment