La CPI condamne les sanctions américaines contre la procureure Fatoumata Bensouda

La Cour pénale internationale (CPI) a vivement condamné les sanctions économiques imposées mercredi 2 septembre par les États-Unis à l’encontre de la Procureure, Fatoumata Bensouda, et du directeur de la division de la compétence, de la complémentarité et de la coopération, Phakiso Mochochoko.

Remonté après l’enquête pour crimes de guerre et crimes contre l’humanité en Afghanistan et autres investigations contre Israël pour crimes de guerre en Cisjordanie et dans la bande de Gaza, Washington avait révoqué le visa américain de la procureure avant de menacer tout individu qui serait tenté de collaborer avec l’organisation.

« Les nouvelles mesures, annoncées conformément au décret exécutif des États-Unis 13928 du 11 juin 2020, constituent une nouvelle tentative d’interférer avec l’indépendance de la justice et des poursuites de la Cour et son travail crucial pour lutter contre les crimes graves qui touchent la communauté internationale, conformément au Statut de Rome de la CPI. Ces actes coercitifs, dirigés contre une institution judiciaire internationale et ses fonctionnaires, sont sans précédent et constituent de graves attaques contre la Cour, le système de justice pénale internationale du Statut de Rome et l’état de droit en général », déplore la CPI avant d’appuyer fermement son personnel et sa mission de lutter contre l’impunité pour les crimes les plus graves du monde au regard du droit international, de manière indépendante et impartiale, conformément à son mandat.

Ce faisant, la Cour dit bénéficier du soutien et de l’engagement résolus des deux tiers des États du monde qui sont parties au Statut de Rome.

Sur le même sujet

Leave a Comment