Kaolack : plaidoyer pour la création d’un orchestre régional

Lors d’une conférence de presse tenue ce dimanche à l’Alliance franco-sénégalaise de Kaolack, des acteurs de la musique ont passé en revue tous les maux qui gangrènent leur secteur. Ils fustigent le manque de projets de formation au niveau de la ville de Mbossé Coumba djiguène.

“Pour mettre fin à ça, nous sollicitons de l’État du Sénégal, particulièrement du ministre de la Culture, un accompagnement des musiciens de Kaolack, une contrée où il y a beaucoup de facettes musicales. La musique est un art et une activité rentable”, a expliqué Bassirou Bèye, musicien.

“Avec la création d’un orchestre régional, tous les acteurs culturels peuvent y trouver leurs comptes – rester au Sénégal et vivre de leur art. Nous convions tous les Sénégalais à venir nous soutenir, l’État du Sénégal en premier lieu”, a-t-il ajouté.

La région de Kaolack a beaucoup contribué jadis à la formation de certains musiciens. Plus de six batteurs dont Cheikh Ndiaye Sarr, qui joue dans l’orchestre de feu Thione  Seck. Même Titi est passé entre nos mains”, a rappelé Bassirou Bèye.

“Si toutefois ce rêve devient réalité, ça sera une pépinière de musiciens à Kaolack. Forcément, ça va aider les jeunes. Et on sait que l’employabilité de cette couche est devenue une problématique au Sénégal”, a-t-il dit.

Ndiaye Kébé BIAYE

Correspondant à Kaolack

Sur le même sujet

Leave a Comment