Kaolack – Divergences entre Mariama Sarr et ses potentiels adversaires : la bataille «Locales» a commencé

La bataille des prochaines Locales s’annonce rude et féroce dans le département de Kaolack. Les prémices de cette compétition prévue au mois de janvier 2022 étaient palpables mardi à l’occasion d’une session de dialogue entre la ministre de la Femme, de la Famille, du Genre et de la Protection des enfants et les organisations féminines du département au «Coeur de ville» de Kaolack.

Si le prétexte a eu le mérite de mobiliser les militants du département pour accueillir Ndèye Saly Diop Dieng, cette campagne déguisée a dévoilé un pan des divergences et des querelles de positionnement entre les responsables de la mouvance présidentielle à Kaolack. Mariama Sarr, édile de la ville de Mbossé, ne compte céder sa place à personne.

Awa Guèye, vice-présidente à l’Assemblée nationale, a été huée par une partie des jeunes pro-Mariama Sarr alors qu’elle prenait la parole.

«Na dem, nadem, nadema dema dem !», scandaient des jeunes dans ce stade bondé de monde pour faire une démonstration de force en direction des élections locales. La mairesse de Kaolack, qui n’a pas assisté à la rencontre, a été huée, elle aussi, dès que son nom a été prononcé par le maître de cérémonie et même lorsque Ndèye Saly Diop Dieng la remerciait. Et ce fut le même refrain de l’autre côté du public.

«Nadem, nadem, nadema dema dem ! Mariama Sarr n’a rien fait ici», criaient encore les jeunes. C’est dire que la bataille sera sans merci au sein même de l’APR et de Benno Bokk Yaakaar pour les prochaines élections locales.

Serigne Mboup, président de la Chambre de commerce de Kaolack et PDG de CCBM, qui lorgnerait la mairie de Kaolack ainsi que l’hôte de la rencontre, en l’occurrence Ndèye Saly Diop Dieng, qui est aussi présidente de femmes de Benno Bokk Yaakaar, sont difficilement parvenus à calmer les jeunes.

Par ailleurs, le département de Kaolack bénéficie d’un financement de 130 millions de F Cfa pour les femmes.

Ndèye Saly Diop Dieng a été reçue par la mairesse de Ndofane Laghem, Mame Samba Niaye. Après une visite guidée du Centre départemental d’assistance et de formation pour la femme (CDAF), la ministre en charge des Femmes a remis une centaine d’attestations à des bénéficiaires de formations en savonnerie, huilerie, pâtisserie…

Le Quotidien

Sur le même sujet

Leave a Comment