Kaolack : ATAK réfectionne les toilettes du marché Kibel et attaque Amadou Diallo

Le mouvement And Takhawou Kaolack (ATAK), conscient que l’hygiène constitue un élément fondamental pour le bien être de tout humain, que la salubrité a de l’importance dans la vie quotidienne des commerçants et des consommateurs qui fréquentent le marché Kibel, a fait de la réfection des blocs sanitaires, une nécessité. 

“ATAK est une association de bienfaisance qui évolue dans quatre volets que sont la santé, l’éducation, le développement et l’environnement. Après avoir été saisis par les commerçants de ce marché, nous avons procédé à la réhabilitation de leurs  toilettes qui étaient dans un état défectueux rendant ainsi son usage impossible depuis plus de 7 ans”, a expliqué son président Malick Ndao face à la presse, ce vendredi matin.

Un ouf de soulagement pour les pensionnaires de ce centre commercial et les populations qui le fréquentent à l’occasion de la remise des clefs. C’est ainsi qu’ATAK s’est engagé à financer tout le travail, a révélé Assane Ba, responsable des commerçants.

L’occasion a été saisie par le président dudit mouvement, Malick Ndao, pour dénoncer les agissements d’un “usurpateur”, qui ne cesse de créer la confusion dans l’esprit de la population de Kaolack. 

“Amadou Diallo utilise le nom de notre mouvement ATAK de manière frauduleuse. Après plusieurs interpellations, il persiste à utiliser le nom à des fins totalement contraires à ceux de notre organisme. Atak est créé en 2015 portant récépissé numéro 0171 délivré le 15 mai 2015 par le gouverneur de Kaolack”, a précisé M. Ndao.

“Pour mettre un terme, une bonne fois, à ces agissements et éviter les confusions, une assignation lui a été envoyée par le huissier Maître François Ngom. Notre avocat Maître El Hadji Malick Diouf a entamé une procédure judiciaire pour que l’affaire soit tirée au clair”, a-t-il conclu.

Ndiaye Kébé BIAYE

Correspondant à Kaolack

Sur le même sujet

Leave a Comment