Joseph Lopy parle de sa première avec les Lions : “J’ai rarement vu un groupe aussi soudé”

Joseph-Romeric Lopy a payé pour son bon début de saison avec Sochaux (L2 France), invaincu jusque-là, par une première sélection avec les Lions le 9 octobre contre le Maroc (0-2).

“C’était fort. Quelque part, on joue au foot pour ça. Quand on est amoureux de ce sport, qu’on aime ça, on aspire à pouvoir porter un jour le maillot de sa sélection. En plus, ma dernière convocation avec le groupe olympique, c’était 2011 ou 2012 au Maroc. Revenir 9 ans plus tard avec l’équipe nationale c’était, pour moi, quelque chose d’exceptionnel. (…) C’est dur à expliquer. J’étais entre la joie, la fierté. On est… euphorique. Quoi de mieux pour un footballeur que de représenter son pays ? C’était juste un truc de fou”, a-t-il soutenu dans un entretien avec L’Est Républicain.

“Je brûlais d’envie”

Le milieu formé à Diambars est entré en jeu à la 69e minute. À la place de Sidy Sarr, blessé.

Il en parle : “Déjà, ça me démangeait depuis le début de pouvoir rentrer. Je brûlais d’envie d’être sur ce terrain. Des proches m’ont parlé avant, pour justement éviter de me mettre trop de pression. Mais je n’ai pas eu de pression en fait. Je voulais montrer, dire je suis là, que je peux aider, apporter ma pierre. J’étais dans ces choses-là…”

Auteur d’un but en 6 matchs avec Sochaux, Lopy aurait pu bénéficier de plus de temps de jeu si le second match amical contre la Mauritanie (13 octobre) n’avait pas été annulé pour cause de Covid-19.

“Faire partie de l’aventure”

Ce n’est que partie remise. Le prochain rendez-vous est la double confrontation à la Guinée Bissau comptant pour les 3e et 4e journées des éliminatoires de la CAN 2022 en novembre.

En attendant, il a apprécié l’état d’esprit au sein de la tanière : “Je m’attendais à trouver un groupe qui vit bien. Mais c’était au-delà de mes attentes. C’était exceptionnel. J’ai rarement vu un groupe comme ça, aussi soudé, où tout le monde s’entend. Personne ne se prend la tête. Tout le monde aide l’autre. C’était vraiment appréciable. C’est ce que je retiens. Tu arrives et tu es tout de suite mis à l’aise. Avec un groupe comme ça, on n’a qu’une envie. C’est d’y revenir. De faire partir de l’aventure qui se profile avec la CAN.”

Sur le même sujet

Leave a Comment