Jamra-Infidèles : ce que le CNRA impose à la Sen Tv

L’ONG Jamra via un Collectifs de plaignants contre les dérives audiovisuelles a obtenu gain de cause dans sa croisade contre la série Infidèles.

Le Conseil national de Régulation de l’Audiovisuel, sur la base d’un monitoring, a constaté des propos, comportements et images jugés choquants, indécents, obscènes ou injurieux ; des séquences et propos qui portent gravement atteinte à la dignité, l’image, l’honneur et la réputation de la personne humaine, notamment de la femme ; des séquences et propos susceptibles de nuire à la préservation des valeurs, sensibilités et identités culturelles et religieuses.

Conformément à sa mission de veiller au respect des dispositions de la loi n°2006-04 du 04 janvier 2006 et de celles du cahier des charges applicables aux télévisions privées, et après en avoir délibéré, en sa séance du 12 août 2020, le gendarme audiovisuel ordonne à la Sen Tv de ne plus diffuser des propos, comportements et images jugés indécents, obscènes ainsi que des séquences et propos susceptibles de nuire à la préservation des valeurs, sensibilités et identités culturelles et religieuses ; de ne plus diffuser ou rediffuser la série « Infidèles » avant 22h 30mn ; d’extirper des bandes annonces de cette série les scènes susceptibles de heurter la sensibilité du jeune public ; d’insérer de manière visible et pendant toute la durée de la série, un pictogramme rond de couleur blanche avec l’incrustation de -16 en noir.

Le non-respect de la présente décision, outre l’interdiction définitive de toute diffusion ou rediffusion de la série, expose la SEN TV aux sanctions prévues par la loi n° 2006-04 du 4 janvier 2006 portant création du CNRA et par la loi n° 2017-27 du 13 juillet 2017 portant Code de la Presse.

Sur le même sujet

Leave a Comment