Investissement post Covid-19 : les recommandations de l’ANSD

De fortes recommandations ont été faites à l’issue d’une enquête de l’Agence nationale de la statistique et de la démographie (ANSD) sur les intentions d’investissement post Covid-19 des entreprises formelles.

Selon Babacar Ndir et Cie, au vu des résultats de l’enquête et des mesures de relance suggérées par les acteurs, il est opportun de « proroger les délais de non-paiement des factures d’eau, d’électricité et de loyers ; apporter une aide au chômage partiel pour maintenir les emplois ; appliquer des remises d’impôts directs pour les entreprises menacées de fermeture ; décréter un moratoire sur les obligations contractuelles et sociales (reports d’impôts et taxes, prêts bancaires, déclarations fiscales) afin de soulager les entreprises et d’éviter le risque de faillite ; mobiliser des financements auprès des bailleurs de fonds pour des projets de relance des entreprises ; veiller à accompagner les entreprises pour assurer leur survie par la mise en œuvre effective des mesures édictées par la BCEAO ; renforcer l’efficacité du dispositif de suivi et d’encadrement des PME ; encourager la création d’écosystèmes dans lesquels les PME pourraient se regrouper ; mettre l’accent sur le développement du secteur privé national dans le programme de relance de l’activité économique.

Ce rapport apprend pour rappel que 27,4% des entreprises formelles tout en touchant 30,9 % des petites unités (30,9%). Et la valeur moyenne des intentions d’investissement est de 1,5 milliard FCfa pour les grandes entreprises, 216 millions pour les moyennes et 36 millions pour les petites entreprises.

Sur le même sujet

Leave a Comment