Insécurité en banlieue : des agresseurs dictent leur loi sur la Vdn 3

L’insécurité sur la Vdn 3 devient de plus en plus préoccupante, malgré les efforts consentis par les gendarmes de Tivaouane Peulh et les policiers de Wakhinane-Nimzaat et de Malika.

Sur cette partie de la Vdn, l’éclairage public n’existe pas, faisant ainsi du tronçon le lieu de prédilection des agresseurs. Les autorités n’accordent aucune attention aux multiples sollicitations des populations pour éclairer la Vdn3.

Dans la soirée du dimanche, informe L’As, des agresseurs sur des scooters attaquaient les passants à bord de taxis et autres véhicules particuliers.

Pire, un véhicule de transport en commun (bus Tata) a échappé de justesse à une attaque. C’est dire que la zone est devenue dangereuse pour les populations.

Sur le même sujet

Leave a Comment