Inondations et natalité : le DG de l’ONAS reprécise sa pensée

Sur le plateau de Jakarloo (Tfm), le directeur général de l’ONAS avait lié les inondations au taux de natalité. Une thèse qui avait fait polémique sur les réseaux sociaux.

Ce dimanche, sur Iradio, Lansana Gagny Sakho a reprécisé sa pensée en liant les inondations au… développement de l’urbanisation.

Pour lui, en 1980, 80% des eaux pluviales allaient dans le sol. Aujourd’hui, c’est seulement 20%. Car l’eau n’a plus de voie de passage.

Ce qui lui fait dire que l’urbanisation galopante pose des problèmes sur l’éducation, l’accès à l’eau ou encore… l’assainissement.

Sur le même sujet

Leave a Comment