HLM : trois amis abusent d’une mineure, qu’ils taxent de prostituée

La mineure de 16 ans du nom de M. C. D. M a été abusée sexuellement par trois copains que sont M. S, I. S et A. T. Selon Le Témoin, ils l’ont séquestrée dans une chambre avant de la violer à tour de rôle.

C’est après s’être échappée des griffes de ses violeurs que la malheureuse s’est présentée à la police des HLM pour raconter le sale quart d’heure qu’elle a vécu.

« J’ai connu M. S au marché HLM et on a gardé des relations d’amitié. Souvent, on s’appelait au téléphone et parfois même on se voyait en tant qu’amis. Hier, lors d’une discussion téléphonique avec lui, M. S m’a demandé de venir lui rendre visite dans sa chambre aux HLM. Une demande que j’ai acceptée sans arrière-pensée », a raconté la victime aux policiers.

Une fois sur les lieux, elle a trouvé deux autres garçons dans la chambre qui a été soigneusement fermée après son entrée. Ceux-ci se sont jetés sur elle et l’ont menacée avec un couteau avant de la violer à tour de rôle tout en lui conseillant de ne pas raconter sa mésaventure.

Pourtant, dès qu’ils l’ont libérée, la demoiselle est sortie en criant et a appelé son oncle en lui racontant ce qu’elle venait de vivre. Ce dernier, très en colère, a avisé les autres membres de la famille qui sont venus le rejoindre chez les violeurs de sa nièce. Lesquels avaient déjà quitté les lieux.

Une plainte fut ainsi déposée au commissariat des HLM. Interpellés par la police vendredi tard dans la nuit, les garçons ont nié le délit de viol, mais admettent qu’ils connaissent tous trois la fille.

D’après eux, la victime M. C. D. M serait une fille de joie et à chaque fois qu’ils ont envie de satisfaire leur libido, ils font appel à elle. Et ses services sont tarifés entre 5000 et 10000 FCfa.

« Si c’est un coup, c’est 5000 FCfa. Si c’est deux, le prix est fixé à 10000 FCfa », renseignent les mis en cause qui disent que, lors de la soirée, ils étaient tous sur la fille. Laquelle, à un moment donné, n’en pouvant plus de contenir leurs assauts, s’est mise à crier. Raison pour laquelle ils ne lui ont pas payé le service.

C’est donc pour se venger d’eux qu’elle aurait ameuté sa famille qui a saccagé leur chambre avant de porter plainte contre eux pour viol.

Malgré leurs dénégations, les mis en cause sont en garde à vue à la police des HLM en attendant leur déferrement. L’enquête suit son cours.

Sur le même sujet

Leave a Comment