Hécatombe : 300 enseignants du privé licenciés

L’ordonnance du président de la République qui avait interdit tout licenciement durant la Covid-19 et le code du travail n’ont pas été respectés par certaines écoles privées laïques.

Plus de 300 enseignants du privé sont licenciés depuis le début de la pandémie par leurs employeurs pour avoir réclamé leurs salaires. Une situation qui a suscité la colère de la section privée du Syndicat Unique des Enseignants du Sénégal (SUDES) qui interpelle le ministre de l’Education nationale.

Selon L’As, le syndicat demande à Mamadou Talla de diligenter une enquête pour sanctionner ces écoles hors la loi.

Sur le même sujet

Leave a Comment