Gouvernement d’union nationale : «15 à 20 ministres compétents suffisent largement» (Politologue)

Le professeur Moussa Diaw, enseignant-chercheur en sciences politiques à l’université Gaston Berger (Ugb) de Saint-Louis, trouve «inopportun» le gouvernement d’union nationale qui serait en gestation. A l’en croire, ce serait beaucoup plus pragmatique de réduire le nombre de ministres à 15 ou 20.
«Ce n’est pas opportun. On est en train de lutter contre la pandémie du coronavirus. Il y a beaucoup de difficultés, surtout dans le domaine foncier, mais la solution, ce n’est pas un gouvernement d’union nationale».
«On n’est pas dans une crise institutionnelle ou politique. Il faut adopter une stratégie pour lutter contre la pandémie, et le reste est une question de gouvernance», a-t-il dit dans un bref entretien avec Seneweb.
«Je crois que sur quoi on doit revenir, c’est le resserrement du gouvernement. La leçon qu’on peut tirer de cette pandémie, c’est qu’on a un gouvernement pléthorique, pas forcément à la hauteur et c’est le moment de le réduire. Parce que l’efficacité, c’est plutôt condenser et choisir 15 à 20 ministres compétents dans leurs domaines respectifs. On regroupe des ministères et on gère de façon rationnelle», suggère l’analyste politique.
Il insiste : «C’est le moment de dégraisser, parce que ça coûte cher et il faut économiser le budget. Vingt ministres, c’est largement suffisant pour gouverner nos pays.»
Moussa Diaw a également demandé de réduire le nombre de ministres-conseillers qui, d’après lui, ne servent absolument à rien. «Ils ne sont là que pour accéder aux ressources ; c’est une clientèle politique. Ça ne sert à rien», a-t-il fulminé.

Sur le même sujet

Leave a Comment