Gibraltar : contours de l’affaire des 2 milliards en faux billets saisis

Elle n’a pas livré tous ses secrets, l’affaire du démantèlement d’un réseau de faux monnayage à Gibraltar (Dakar) qui prévoyait de mettre sur le marché noir 2 milliards en faux billets.

Selon L’Obs, le deal met en scène un célèbre marabout Mbacké-Mbacké et des commerçantes dont l’une d’elles est la fille d’un célèbre dignitaire religieux. Il a été conçu depuis une bijouterie à Touba (Diourbel).

Mais c’est dans le quartier de Gibraltar que le célèbre marabout et ses complices avaient établi leur quartier général. Sur place, les policiers ont trouvé le marabout, deux femmes connues comme de grandes commerçantes et quatre individus.

Des sacs et valises contenant des coupures de 50, 100 et 200 euros bien empaquetés, ont été trouvés au moment où le chauffeur, le dénommé M. Diop, s’apprêtait à embarquer le produit dans le véhicule du marabout à destination d’une ville sainte de l’intérieur du pays.

Toutes les mis en cause présumés, placés sous le régime de la garde-à-vue, ont été déférés devant le Procureur de la République ce lundi.

L’enquête aurait révélé que le marabout a avoué ne pas être à ses débuts. Et, comble de l’ironie, il a balancé les noms de certains complices qui devraient, depuis hier, être entendus par les enquêteurs.

Sur le même sujet

Leave a Comment