Émigration clandestine : le Cng, «Reug Reug» et des candidats victimes d’un redoutable faussaire

La Sûreté urbaine (Su) a mis à la disposition du procureur un faussaire du nom de C.Thiobane. Pour faire voyager des candidats, ce dernier falsifiait des licences du Comité national de gestion de la lutte et des cartes professionnelles de l’écurie «Papa Kane» sise à Thiaroye-sur-mer.

Libération a appris que la Sûreté urbaine (Su) de Dakar a interpellé, à Guédiawaye, Hamo 6, un faussaire du nom de C.Thiobane. Les enquêteurs ont trouvé chez lui une dizaine de fausses licences du Cng avec des photos de candidats au voyage qui devaient se rendre en Corée du Sud ainsi que des fausses cartes professionnelles de l’écurie «Papa Kane» sise à Thiaroye-sur-mer.

C.Thiobane avait fait croire à des candidats au voyage qu’il était membre de cette écurie et que son leader, «Reug Reug , devait se rendre en Corée avec d’autres lutteurs. Ce, avant de leur faire croire qu’ils pouvait les intégrer, contre paiements, dans la délégation.

Lors de son audition, Omar Kane alias «Reug Reug » a déclaré que toutes les cartes professionnelles ont été falsifiées. De même, les noms apposés sur les cartes sont inconnus de l’écurie, tout comme le faussaire. Le Cng, à travers son directeur administratif Ndiamé Diop, a confirmé que les licences ainsi que le cachet et la signature de son président, sont faux.

Après l’interpellation de C.Thiobane, des candidats malheureux se sont présentés au siège de la Su pour confier qu’ils ont versé énormément d’argent au faussaire qui a fait des dizaines de victimes.

Libération

Sur le même sujet

Leave a Comment