Émigration clandestine : la solution, c’est l’entrepreneuriat (Dame Diop)

Le ministre de l’Emploi, de la Formation professionnelle et de l’Artisanat s’est désolé de la résurgence du phénomène de l’émigration clandestine.

Pour Dame Diop, ce n’est pas la solution. “Le message à dire aux jeunes est que la solution, c’est ici : oser entreprendre”.

La question de l’emploi se pose dans tous les pays. Au Sénégal, selon lui, il est question d’inculquer les notions d’entrepreneuriat chez les jeunes. Tout le sens de l’articulation entre la Formation et l’Artisanat.

Le ministre de convoquer les dispositifs qui leur permettent d’être formés. 20 milliards FCfa rien que pour ce volet.

“Beaucoup qui n’ont pas été à l’école française ou sortis des Daaras (école coranique) peuvent faire de courtes formations qualifiantes. Et après la DER (Délégation générale à l’entrepreneuriat rapide) vient pour financer leurs projets”, a-t-il signalé au micro de Babacar Fall (Grand Jury, Rfm).

Sur le même sujet

Leave a Comment