Emigration clandestine : « 200 pirogues ont quitté Saint-Louis depuis la Tabaski »

La ruée de jeunes vers un avenir incertain sonne comme l’indice le plus évident de la déroute des acteurs politiques, de la société et des pères de famille.

Après la mort de 140 jeunes (source : OIM) – une dizaine selon le gouvernement – deux autres embarcations ont échoué en fin de semaine dans le nord du pays.

Amer face à l’ampleur du phénomène de l’émigration clandestine, Cheikh Bamba Dièye rappelle avoir pourtant alerté. En vain.

« Depuis la Tabaski, il y a eu au moins 200 pirogues qui ont quitté la côte de Saint-Louis. Et c’est le cas dans toutes les côtes du Sénégal », a-t-il relevé ce dimanche au cours de l’émission Grand Jury (Rfm).

Pour le député et leader du parti FSD/BJ, c’est normal que les autorités évitent que ce phénomène soit mis au devant de la scène. Car c’est avant tout l’échec de leurs politiques de développement, l’échec du président Macky Sall et de sa politique d’emploi.

A ses yeux, rester pour ces jeunes, c’est d’abord régler le problème de la pêche. En fait, chaque entreprise de pêche peut faire travailler au moins 50 personnes. Or, des sociétés qui ont pignon sur rue à Dakar n’atteignent même pas ce nombre. « L’Etat doit donner un semblant de dignité à ces jeunes, leur donner des machines à des prix plus que subventionnés », a-t-il suggéré.

Justement à propos du nouveau gouvernement attendu cet après-midi, l’ex maire de Saint-Louis trouve que le président Macky Sall a intérêt à bien se choisir une très bonne équipe. Même s’il reste convainque que si sa perspective de développement ne change, il ne voit pas en quoi un changement de gouvernement pourrait apporter quelque chose Sénégal.

Sur le même sujet

Leave a Comment