Élections locales du 23 janvier : le Parti socialiste engage la bataille

Le Parti Socialiste a tenu la 74ème session de son Secrétariat exécutif national à son siège sis à Colobane. Sous la houlette de leur secrétaire générale nationale, Aminata Mbengue Ndiaye, les socialistes ont échangé rapidement sur la crise israélo-palestinienne, avant de se focaliser sur le sujet qui les intéressait vraiment à savoir les prochaines élections locales.

«Sur les élections locales, nous avons partagé unanimement le fait qu’elles sont décisives pour l’avenir du Parti socialiste. Parce que ces locales vont définir demain ce que nous serons dans la coalition. Elles nous permettront aussi de nous définir par rapport aux législatives et présidentielles prochaines. Il a été question de la mise en place de commissions pour réfléchir sur quelles stratégies de négociations, quelles approches pour encadrer nos potentiels candidats, mais aussi par rapport au découpage, comment faire pour qu’il puisse respecter les considérations culturelles, socioculturelles, mais aussi que cela sorte un peu du cadre des manipulations politiques en perspectives des élections locales », a informé Ousmane Faye, le porte-parole du jour.

Une rencontre du Bureau politique est d’ailleurs prévue pour déterminer la conduite du PS au sein de la coalition présidentielle en vue des Locales, le samedi prochain 29 mai. Une rencontre élargie aux unions régionales et départementales. C’est la principale décision issue de la rencontre du SEN présidée par la présidente Aminata Mbengue Ndiaye, par ailleurs patronne du Haut conseil des collectivités territoriales (HCCT).

Selon Ousmane Faye, le PS tiendra aussi une manifestation politique avant le 15 juin prochain. Ce, «pour recevoir toutes les coordinations au niveau national pour discuter avec elles afin de nous imprégner de leurs problèmes et des difficultés qu’ils ont par rapport à Benno.»

«Je l’évoquais il y a deux semaines avec le problème de Wilane. Cela nous permettra de diagnostiquer notre compagnonnage au niveau de Benno Bokk Yaakar. Nos travaux vont permettre de faire le diagnostic pour renforcer notre position dans Benno mais surtout mesurer notre force. Le Parti socialiste demeure la deuxième force politique dans Benno Bokk Yaakar», a-t-il réaffirmé avec force.

Le Témoin

Sur le même sujet

Leave a Comment