Doyen des juges : ces potentiels successeurs de Samba Sall

Le fauteuil de doyen des juges, dont l’occupant s’est éteint le 8 mars dernier, fat naître des bruits de couloir et lobbying. Qui pour remplacer feu Samba Sall ?

“Yakham Leye, actuel directeur des Affaires criminelles, Cheikh Beye qui a été le président de la Commission de la Cour de répression de l’enrichissement illicite (CREI), Aziz Seck, membre de la Commission d’instruction de la CREI et ancien président dela’UMS, sont d’excellents jugés d’instruction”, confie à L’Obs un procureur qui a fait 20 ans de pratique.

Des noms sont aussi cités du côté de la Cour d’appel.

D’après la Constitution, le président nomme apres avis du Conseil supérieur de la magistrature.

A l’image des autres juges d’instruction, le doyen des juges à la possibilité de décerner quatre mandats (le mandat de comparution, le mandat dr dépôt, le mandat d’emmener, le mandat d’arrêt. Au moment où le procureur, malgré la peur qu’il suscite chez la population, ne peut en délivrer qu’un (le mandat de dépôt).

Sur le même sujet

Leave a Comment