Douanes : encore une grosse saisie de drogues, devises et médicaments !

La Douane a fait état de saisies de produits prohibés ces dernières heures au Centre et sur la Petite-Côte. Ce qui est le fruit d’une surveillance douanière permanente, élément essentiel de la protection des frontières.

En effet, dans la nuit du 03 au 04 mai, à 23h44, la Brigade commerciale des Douanes de Keur-Ayip (Kaolack) a récupéré 1400 kg de chanvre indien sur une camionnette frigorifique. La drogue était conditionnée en blocs plastifiés et dissimulés dans des sacs de foin entreposés dans la chambre froide de la camionnette. La contre-valeur totale de la marchandise prohibée est évaluée à 168 millions de francs CFA. Le mis en cause a été arrêté.

La même Unité a saisi récemment 500 kg sur un camion avec le même subterfuge. 

Le 4 mai, vers 5h40 du matin, la Brigade mobile des Douanes de Guinguinéo a intercepté une charrette transportant 240 kg. Le produit était conditionné dans 4 sacs visiblement convoyé d’abord à dos avant que la charrette ne prenne le relai pour acheminer la marchandise.

La saisie a eu lieu à Thiakho-Maty dans la commune de Latmingué, département de Kaolack. La contre-valeur totale de la drogue saisie est estimée à 19,2 millions.

Un peu plus tôt, à 1h45 du matin, les agents de la même Brigade ont saisi 2276 billets de 100 euros, 89 billets de 200 euros.

L’expertise de la BCEAO a confirmé qu’il s’agit de faux billets de banque. L’opération a été effectuée au barrage douanier de Ngathie Naoudé dans un bus de transport en commun venant de Diaobé et en partance sur Dakar. 

Une autre saisie a été effectuée par les agents de la Brigade des Douanes Haute-mer le lundi 03 mai, vers 20h, au débarcadère de Warang (Mbour) au cours d’un service de surveillance en mer. Elle porte sur 27 cartons de médicaments pour un poids total de 500 kg. Il s’agit de comprimés multivitaminés, de comprimés « para+diclo sodique », de chlophéniramines, de chlorpheniramine maleate et de flacons « Philco para 100ml » avec dispositif d’accrochage pour perfusion.

La marchandise, conditionnée en colis emballés avec du plastique, est estimée à 80 millions de francs CFA sur le marché intérieur.

En fin avril déjà, les Unités douanières de la Région Centre ont mené plusieurs opérations ce week-end sur les axes Keur Ayip-Kaolack et Keur-Ayip Nganda ainsi que dans les zones de repli des trafiquants, notamment les forêts et les zones de marécages des régions de Kaolack, Kaffrine et Fatick.

Sur le même sujet

Leave a Comment