Dépenses fiscales : ce que Birahim Seck trouve inacceptable

Birahim Seck a interpellé le ministre des Finances et du Budget, Abdoulaye Daouda Diallo, sur les six ans d’absence de publication de rapport sur les dépenses fiscales. Ce qui, aux yeux du membre du Forum civil, est tout simplement inacceptable pour une gouvernance qui se veut vertueuse.

“Ces dépenses fiscales sont des renonciations à des ressources pouvant, parfois, soulager les contribuables par la construction d’hôpitaux, d’écoles, d’universités, de routes…”, a-t-il explique, convaincu que les contribuables ont le droit de connaître leurs destinations, les bénéficiaires et les montants.

Pour M. Seck, cette absence de redevabilité relève d’une profonde crise  de transparence dans la gestion de nos ressources publiques.

Sur le même sujet

Leave a Comment