Crash de l’hélicoptère de l’armée à Missirah : le rapport dort dans les tiroirs depuis 2018

Le rapport d’enquête sur l’affaire de l’hélicoptère M17 de l’armée qui s’était écrasé, le 14 mars 2018, à Missiriah, vers Toubacouta, dort toujours dans les tiroirs du bureau du procureur de Fatick. Et ce depuis octobre 2018.

Revenant sur ce crash qui avait fait au total 6 morts et 12 blessés, le quotidien Les Échos, sur la base du rapport de la commission d’enquête, informe que l’hélico était un aéronef d’occasion. Pis, des défaillances techniques étaient souvent signalées par les pilotes.

L’hélico était tombé une fois en panne à Saint-Louis et avait été immobilisé là-bas avant son acheminement à Dakar par voie routière.

Ce n’est pas tout. L’enregistreur de données n’a pas fonctionné depuis 2016.

Sur le même sujet

Leave a Comment