Covid : 4 femmes enceintes décédées à l’hôpital de Pikine et à Youssou Mbargane

Pr Abdou Aziz Diouf, gynécologue-obstétitricien à l’hôpital de Pikine, constate que la femme enceinte est exposée à un risque accru de contamination à la Covid-19, surtout au troisième trimestre.

À l’hôpital Pikine et à Youssou Mbargane de Rufisque, 19 femmes enceintes sont infectées. Parmi elles, 2 allaitantes, 6 cas graves et 4 décès. Ce qui lui fait dire que les femmes enceintes sont susceptibles d’être admises en soins intensifs. Surtout que d’autres pathologies comme l’hypertension artérielle, l’obésité, le diabète et l’asthme peuvent masquer le coronavirus. D’où le risque d’avortement, accouchement prématuré et césarienne.

Compte tenu de la virulence du variant Delta, le ministère de la Santé a recommandé la vaccination chez cette couche. Au nom de l’Association sénégalaise des gynécologues obstétriciens, le professeur Abdou Aziz Diouf affirme que les bénéfices sont nettement supérieurs sur le couple mère enfant et la femme enceinte. Car cela réduit la morbidité, la mortalité maternelle, et la mortalité foetale.

Sur le même sujet

Leave a Comment