Concours international d’architecture pour l’aménagement du parc forestier de Dakar-Yoff : le jury installé

Lors du Conseil des ministres du mercredi 15 juillet dernier, le président de la République, dans le cadre de l’initiative « Le Sénégal-Vert », a instruit le gouvernement de réserver 10 hectares dédiés au projet de Parc forestier urbain de Dakar-Yoff.

Les ministères de l’Urbanisme, du Logement et de l’Hygiène publique (MULHP) et celui de l’Environnement et du Développement durable (MEDD) ont été désignés comme maitres d’œuvre dudit projet. C’est à ce titre qu’a été installé ce mercredi 24 mars 2021 à Diamniadio par les secrétaires généraux des deux ministères, le jury chargé de superviser le concours international d’architecture ouvert pour ce projet. Il est composé de 17 membres et présidé par M. Djibril Diagne Khaly.

Le jury sera chargé de sélectionner les meilleures œuvres architecturales à soumettre à la décision des autorités. Le concours est ouvert aux Architectes, Cabinets d’architectes ou Groupements d’architectes répondant aux exigences de qualification requises et ouvert à l’international pour faire bénéficier de la ville de Dakar un aménagement forestier urbain de premier plan. Avec pour objectif de créer une émulation entre les architectes concurrents ce qui favorisera la qualité du projet.

Il s’agira de sélectionner une œuvre architecturale qui proposera un aménagement paysager durable non sans susciter la fréquentation des espaces publics par la création de nouveaux équipements structurants de sport, de loisirs, d’éducation et de services.
 
Les critères d’appréciation du jury pour la sélection d’un candidat prendront en compte l’originalité du projet proposé et notamment l’esthétique et l’insertion de l’œuvre dans le paysage urbain ; le coût de la réalisation ; la perception de l’œuvre par rapport à l’image du parc ; la flexibilité du projet en tenant compte du choix des espèces bioclimatiques etc.
 
L’urbanisation galopante constatée dans la capitale sénégalaise a pour effet la réduction d’espaces verts, de détente et de loisirs pour les citoyens.

Ainsi, dans la nouvelle stratégie de planification et de gestion du développement de nos villes, il devient opportun de renforcer la prise en compte de nouveaux aménagements paysagers.

Sur le même sujet

Leave a Comment