Conciliation : pas d’accord entre Cheikh Ndoye et Angers

L’audience de conciliation de ce jeudi 10 septembre au Conseil des prud’hommes d’Angers (France) n’a finalement rien donné.

Le face-à-face entre Cheikh Ndoye, son avocat, Me Lacombe, d’un côté, le directeur juridique Valentin Harribey et l’avocat du club, de l’autre, a duré une demi-heure.

L’international sénégalais accuse le SCO d’avoir manqué à sa promesse d’embauche de deux saisons (2019-2020 et 2020-2021). C’est ce que le président Saïd Chabane lui aurait promis après son retour de prêt à Birmingham (Championship).

« Comme hier (face à Olivier Pickeu, NDLR), le club a fait preuve de beaucoup d’inventivité. Leur défense tient sur deux points : le contrat rédigé est nul, ne vaut rien, et Cheikh est inapte », a déploré son avocat au micro de Ouest France.

« J’ai été déçu par le club et le président »

« Je vis ça avec beaucoup de stress. Ça me touche profondément. Avec tout ce que j’ai fait pour le club, et que ce soit ça la récompense derrière… J’ai été très déçu par le club et le président Chabane. On avait vécu des choses extraordinaires. Qu’un capitaine se retrouve au tribunal avec son ancien club, c’est incroyable… Je n’ai jamais vu ça. Il faut respecter sa parole, ses écrits. Aujourd’hui, ils ne respectent rien du tout », a soufflé le principal concerné.

Cheikh a eu une rupture des ligaments croisés du genou en mars 2019 lors d’un match amical entre le Sénégal et le Mali (2-1), au stade Léopold Senghor. Il rate du coup la CAN 2019.

Entretemps, Guingamp (L2 France) ne l’a pas fait signer malgré quelques jours d’essai. Le roc de 34 ans est à la quête d’une dernière aventure.

Sur le même sujet

Leave a Comment